Vous êtes ici : Accueil > Paolo BELLOMO
  • Paolo BELLOMO

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Paolo Bellomo

    p.bellomo@hotmail.it

     

    Paolo Bellomo se forme d’abord à l’Université de Bari où, dans le cadre d’une Licence de Lettres Modernes-parcours Théâtre, il suit les cours de littérature française de Francesco Fiorentino, ce qui l’oriente vers l’étude de la langue française et des enjeux littéraires de la traduction. Son mémoire de Licence, consacré à la traduction par Calvino des Fleurs Bleues de Queneau, inaugure sa réflexion sur la traduction du comique.

    Après avoir enseigné l’italien à l’Université de Westminster, il s’inscrit en Master T3L-traduction du livre à l’Université Paris 8. Là, il suit les cours de littérature comparée de Tiphaine Samoyault et consacre son mémoire de Master 1 à la traduction du rire dans Paradise de François Boulay, sous la direction de Françoise Decroisette, puis son mémoire de Master 2 à la traduction du pastiche des Contes drolatiques de Balzac sous la direction de Céline Frigau Manning. Parallèlement, il participe aux ateliers de pratique théâtrale de Lionel Parlier et il est l’un des membres fondateurs du collectif de traduction théâtrale La Langue du bourricot.

    Il poursuit maintenant ses recherches doctorales en littérature comparée sous la direction conjointe de Tiphaine Samoyault (Univ. Paris 3) et Céline Frigau Manning (Univ. Paris 8). Sa thèse porte sur l’analyse comparée des concepts et processus de traduction et imitation littéraire, aux XIXe et XXe siècles dans l’espace franco-italien.

     

     

    Thèse en préparation

     

    La traduction à l’épreuve de l’imitation (titre provisoire), sous la direction de Tiphaine Samoyault (Univ. Paris 3 – ED120) et de Céline Frigau Manning (Univ. Paris 8).

     

     La recherche se veut l’étude critique des processus d’imitation textuelle et de traduction littéraire ainsi que de leur relation. Elle vise à reconstruire l’archéologie de cette relation en étudiant les discours théorico-pratiques qui ont pu accompagner l’un ou l’autre processus dans leur histoire européenne des XIXe et XXe siècles. Il s’agit de comprendre de quelle façon les discours sur la traduction et sur l’imitation se sont développés, à quel moment et s’ils se sont rencontrés, d’éclairer les raisons pour lesquelles cette relation est négligée par la théorie contemporaine de la traduction et d’en indiquer la potentielle fertilité. 

     

     

     

     

     

     

     

     CV complet disponible en .pdf 

     

     

    FORMATION

     

    Depuis 2014 : Doctorat en Littérature Comparée. Titre de la thèse La traduction à l’épreuve de l’imitation, sous la direction conjointe de Tiphaine Samoyault (Univ. Paris 3) et Céline Frigau Manning (Univ. Paris 8).

     

    Juin 2013 : Master 2 Traduction du Livre, spécialité Italien, à l’Université Paris 8. Titre du mémoire Les Contes drolatique – La traduction pastiche, sous la direction de Céline Frigau Manning, mention Très Bien (note du mémoire 20/20).

     

    Juillet 2012 : Master 1 Traduction du Livre, spécialité Italien, à l’Université Paris 8. Titre du mémoire Rire Traduire – La traduction du comique dans Paradise de François Boulay, sous la direction de Françoise Decroisette, mention Très Bien.

     

    Juillet 2010 : Licence en Lettres Modernes parcours théâtre à l’Université de Bari. Intitulé du mémoire I fiori blu d’Italo Calvino, une analyse de la traduction italienne des Fleurs bleues de Raymond Queneau, sous la direction de Francesco Fiorentino, mention Très Bien.

     

    Juillet 2010 : Diplôme CEDILS (Certification pour l’enseignement de l’Italien langue étrangère) à l’Université de Venise. 

     

    Sept 2008 - juillet 2009 : Séjour d’étude Erasmus à l’Université Paris XII (Lettres Modernes).

     

    2005 - 2006 : Baccalauréat littéraire au Liceo Classico Socrate de Bari, mention Très Bien.

     

     

     

    RECHERCHE ET TRADUCTION

     

    1-2 Juin 2017 : Co-organisateur avec N. Nicolas Kaufman des journées d’études internationales Traduire en justice, Université Paris 3.

     

    Depuis janvier 2015 : Chargé de cours en Littérature Comparée à l’Université de Paris 3.

     

    Sept. 2014 – Juin 2015 : Co-organisateur de Je est un autre : Nous, séminaire de doctorants organisé par C. Verlingue, Z. Carle et al., Université de Paris 3.

     

    Avril – Juillet 2013 :  Stagiaire assistant de recherche au sein du Labex Arts et Médiation humaines (ArtsH2H), Université Paris 8, projet Traductions collectives codirigé par A. Cordingley, C. Frigau Manning, C. Larsonneur.

     

    Depuis septembre 2012 : Membre fondateur du collectif de traduction La langue du bourricot (Université Paris 8) coordonné par C. Frigau Manning

     

    2011 – 2013 :  Traducteur en ligne pour Cafébabel.com, magazine européen.

     

    Fév. 2011 - mai 2011 : Traducteur stagiaire pour Telelangue WorldSpeaking, Paris : création de matériel didactique, traduction et localisation de site internet.

     

    Décembre 2010 : Traducteur et créateur de l’application Apple Chaînes de mots pour Nealogic.

     

    Sept. – déc. 2010 : Enseignant stagiaire et créateur de matériel didactique en ligne à l’University of Westminster de Londres, Polylang Unit.

     

     

     

    PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS

     

    Traductions

     

    Jean-Luc Lagarce, Solo la fine del mondo, pour la mise en scène de Paolo Taccardo, Milan, à venir.

     

    Cécile Raulet, « Considerare quel che fa ritorno », Logos, rivista di filosofia, à venir.

     

    Toni Negri, « Pascal Nicolas-Le Strat, Le travail du commun », Variations [En ligne], n° 19, 2016.

     

    Avec le collectif La Langue du bourricot : Emma Dante, Moi, Personne, Polyphème, Toulouse, PUM, 2016.

     

    Avec le collectif La Langue du bourricot : Antonio Moresco, Duetto / Duo, Toulouse, PUM, 2015.

     

    Avec le collectif La Langue du bourricot  : Matteo Bacchini, In nome del popolo italiano / Au nom du peuple italien, Toulouse, PUM, 2014.

     

    John Rogove, «  Proust e la crisi degli oggetti », in Quaderni Proustiani, Napoli, Arte Tipografica, 2014.

     

    Avec le collectif La Langue du bourricot  : Sergio Longobardi, Bastavamo a far ridere le mosche / On faisait rire les mouches, Toulouse, PUM, 2013.

     

    Jacques Serena, Velvette • Molo, trad. it. collective, Bari, Edizioni B.A. Graphis, 2011.

     

     

    Articles

     

    « Le material turn de la traduction : traductions homophoniques et perceptibilité des ressemblances », in V. Broqua et D. Weissmann (dir.), Sound / Writing : On homophonic translation, à paraître.

     

    « L’original inarrêtable. Pastiches d’œuvres étrangères, pastiches de traduction », TRANS- [En ligne], 2017.

     

    Avec Céline Frigau Manning et Romane Lafore, « Traduire Emma Dante. Langues imaginaires et imaginaire de la langue », in Emma Dante, Moi, Personne, Polyphème, trad. fr. La Langue du bourricot, Toulouse, PUM, 2016, p. 9-30.

     

    Avec Myriam Suchet, « Atelier de traduction participative », in Chiara Denti, Lucia Quaquarelli, Licia Reggiani (dir.),  mediAzioni, n° 21, http://mediazioni.sitlec.unibo.it/
    index.php/no-21-specialissue.html
    , 2016.

     

    Avec Céline Frigau Manning et Paolo Taccardo, « Dans le ventre du théâtre / Nel ventre del teatro », in Antonio Moresco, Duetto / Duo, trad. fr. La Langue du bourricot, Toulouse, PUM, 2015, p. 9-39.

     

    Avec Naomi Nicolas Kaufman, « Plusieurs à traduire », in Traduire, n° 233, 2015, p. 35-48.

     

    « Le collectif comme espace de déplacement du traducteur au théâtre. L’expérience de La langue du bourricot », in Céline Frigau Manning, Marie Nadia Karsky (dir.), La place du traducteur au théâtre, Saint-Denis, PUV, coll. « Théâtres du monde », 2015.

     

    Avec Céline Frigau Manning « Traduire en collectif le théâtre italien contemporain. Les enjeux politiques de La Langue du bourricot », in Laboratoire italien [Online], dossier Traductions politiques, Jean-Claude Zancarini (dir.), n° 16, 2015, http://laboratoireitalien.
    revues.org/928.

     

    Avec Céline Frigau Manning et Romane Lafore, « Préface », in Matteo Bacchini, In nome del popolo italiano / Au nom du peuple italien, trad. fr. La Langue du bourricot, Toulouse, Presses de l’Université du Mirail (collection Nouvelles Scènes), 2014, p. 9-23.

     

     

    Entretiens

     

    Avec Marcel Kalunga & Alina Kornienko, « Lagarce, d’une langue à l’autre », Skén&graphie, n°5, 2017, p. 193-208. 

     

     

    Communications

     

    « La traduction à l’épreuve de l’imitation : penser le traduire aux xixe et xxe siècles dans l’espace franco-italien », in 4e Journée d’études des doctorants italianistes des Universités parisiennes, Maison de l’Italie - Cité Universitaire Internationale, Paris, 29 septembre 2017.

     

    « Interrogé, le traduit se montre réticent : de l’insoumission à la traduction chez Gadda » in Traduire en justice, journées d’étude internationales organisées par P. Bellomo et N. Nicolas Kaufman, Université Paris 3, 1er-2 juin 2017.

     

    « Déranger la monolangue nationale : stratégies de traduction des pièces dialectales d’Emma Dante », in Congrès mondial de traductologie, Université Paris-Nanterre,10-14 avril 2017.

     

    «  La langue du bourricot : apprentissage et conflit dans un collectif de traduction théâtrale », in La tâche poétique du traducteur, colloque organisé par C. Coquio, N. Al Zahre, C. Barral, L. Campos, I. Cazalas et A. Leclercq, Université Paris Diderot, 20-21 mars 2017.

     

    « Le material turn de la traduction : traductions homophoniques et perceptibilité des ressemblances », in Sound / Writing : On homophonic translation, colloque international organisé par V. Broqua et D. Weissmann, Université Paris 8 et Paris-Est, 17-19 novembre 2016.

     

    Avec Myriam Suchet « Atelier de traduction collaborative », in Le voci della traduzione, colloque international organisé par L. Quaquarelli et L. Reggiani, Université de Bologne, 15-16 octobre 2015.

     

    « Les résistances de la traduction collective », in Où la création résiste-t-elle ?, colloque international organisé par X. Garnet, M. Suchet et al., Université de Paris 3, 27 mars 2015.

     

    « Imitation originale - Pastiche d’œuvres étrangères, pastiche de traduction », in Des copies originales : les traductions sans texte premier, séminaire du CERC organisé par Claudine Le Blanc et Muriel Détrie, Université de Paris 3, 23 janvier 2015.

     

    Avec Naomi Nicolas Kaufman, « Plusieurs à traduire », in Je est un autre : Nous, séminaire de doctorants organisé par C. Verlingue, Z. Carle et al., Université de Paris 3, 18 décembre 2014.

     

    « Que peut la traduction pour la littérature mondiale ? Lire autrement l’œuvre littéraire », in Littératures du monde, journée d’étude organisée par C. Joubert et L. Ruffel, Université Paris 8, Saint-Denis, 13 juin 2014.

     

     

     

    AUTRES EXPERIENCES PROFESSIONNELLES ET ARTISTIQUES

     

    Depuis Janvier 2014 : Dramaturge et traducteur pour la compagnie théâtrale Nostos.

     

    Avril 2016 :Performeur in Nicolas Frize Sur le bout de la langue, Université Paris 3.

     

    2014 – 2016 : Comédien in Prova di traduzione. Mise en scène de Paolo Taccardo, théâtre de l’Univ. Paris 8 (juin 2014), Institut Culturel Italien (février 2015), théâtre de l’Univ. du Mirail (mars 2015), Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis (octobre 2015).

     

    Décembre 2013 : Comédien. Lectures plurilingues dans le cadre du Prix Glissant, Paris, Maison de l’Amérique Latine.

     

    Nov 2011 - mars 2013 : Assistant d’éducation en ZEP au Collège Mayer, Paris XVIIIe.

     

    Depuis oct. 2012 : Atelier de pratique théâtrale de Lionel Parlier à l’École normale Supérieure de la rue d’Ulm.

     

    Mars - avril 2010 : Scénariste et intervieweur pour le documentaire Bari Graffiti.

     

    Oct. 2009 - avril 2010 : Secrétaire au bureau de Formation post-licence de l’Université de Bari.

     

    Sept 2005- sept 2008 : Secrétaire de cabinet auprès du médecin du travail Dr. Francesco Nardulli, Bari, Italie.

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page