Vous êtes ici : Accueil > Monique DEBOUTTEVILLE
  • Monique DEBOUTTEVILLE

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Monique Deboutteville

     

    Doctorante en esthétique et sociologie / ex allocataire de recherche – chargée de cours / ATER.Laboratoire scènes du monde, création, savoirs critiques – EA 1573 - EDESTA / Esthétique, sciences et technologie des arts : Université Paris 8 et NAEA – Institut de Hautes Etudes Amazoniennes – Université Fédérale du Pará – Brésil.

    sobralmonique@yahoo.com.br

     

    Né le 26 décembre 1984 à Belém, Brésil, sa double culture brésilienne et française la pousse à partager sa vie entre les deux pays. Elle débute ses études en théâtre à l’âge de 14 ans au Conservatoire d’Art Dramatique du Havre puis suit plusieurs formations théâtrales à Belém et à Rio de Janeiro. En 2004, c’est à l’Université Paris VIII qu’elle va suivre son premier parcours dans l’enseignement supérieur en Audiovisuel. De retour au Brésil elle fonde avec trois autres acteurs une troupe : « Grupo 4 Pontas », avec laquelle elle poursuit un travail de recherche et de création. Parallèlement, elle s’investit dans une Licence en lettres et enseigne le FLE. En 2012, elle revient à l’Université Paris VIII pour poursuivre ses études, conclut son Master II au sein duquel elle commence à associer les diverses disciplines liées à son parcours interastistique, dont le cinéma et le théâtre. 

     

    Thèse en préparation

    L’Art Populaire en Amazonie (Île de Marajó) : la sauvegarde d’un patrimoine immatériel par sa réinvention,sous la direction de Katia Légeret (PR, Univ. Paris 8 - EA1573) et José Silvio de Lima Figueiredo (NAEA, Univ. UFPA – Brésil)

     

     

    Cette recherche s’intéresse à la sauvegarde du patrimoine immatériel de l’Amazonie, plus précisément de l’Île de Marajó, par une réinvention artistique. Le patrimoine immatériel auquel nous faisons référence se constitue des contes-légendes de la ville de Soure (capitale de l’Île) et le Carimbó, danse et musique. Les manifestations d’art populaire amazonien étant intrinsèquement liées à l’imaginaire collectif, se trouvent dépouillées de leur référent culturel par un discours médiatique-politique visant l’ « internationalisation » de cet espace selon une approche uniquement géographique, empêchant ainsi son appropriation par les acteurs en question. La fragmentation de cet univers, où géographie et imaginaire devrait être intrinsèquement liés, représente un risque de désarticulation entre les manifestations culturelles et l’appropriation de ces dernières par la population locale. Nos questionnements centraux sont donc : comment l’articulation des mécanismes du discours médiatique et politique et d’autres mouvements, comme l’envie de faire de ces manifestations des « vitrines » des pratiques artistiques amazoniennes, contribuent à la fragmentation entre les formes artistiques populaire de l’Île de Marajó et ses créateurs ? Et de cette manière comment pouvons-nous nous réapproprier ces formes artistiques par leur réinvention en visant ainsi la sauvegarde de ce patrimoine immatériel par ses acteurs « originaux » ?

     

     

    COLLABORATIONS ET PARTICIPATIONS A PROJETS

    - Projet Labex ARTS-H2H 2016-2017 : « La performance théâtrale au musée : une nouvelle médiation transculturelle ».

     

     

    COMMUNICATIONS

    - 21 août 2018 – Participation à la table ronde : Maîtres de la culture, Fête et Patrimoine. Séminaire : Cultures Multiples, Politique et Défis de Résistance. Université Fédérale du Pará / Brésil.

    - 25 juillet 2018 – Organisatrice et intervenante de la rencontre : Performances au Musée du Marajó. Cachoeira do Arari – Marajó.

    - 17 janvier 2018 – Maison des Sciences de l’Homme, communication à la journée d’étude CIRRAS : « Récits d’expériences interculturelles dans les arts vivants »

    - 7 juin 2107 – Organisatrice et intervenante de la rencontre doctorale : Artiste-Chercheur : de l’art de la recherche à la recherche en art », Université de Paris 8. Titre de l’intervention : « Les danses amazoniennes : une mise en état pour le jeu de l’acteur ».

    - 22 et 23 mai 2017 - Intervenante et médiatrice au Colloque international : « La performance théâtrale au Musée : une nouvelle médiation transculturelle ». RMN – Grand Palais et Musée National des Arts Asiatiques – Guimet, Paris. Titre de la communication : « L’indiscipline des arts : une voie de création ».

    - 10 août 2016 – Intervention dans le II Colloque Internacional d’accessibilité et éducation spécial, UFPA, Brésil : « O desepertar dos sentidos : caminhos para uma partilha sensível. »

    - 16 juillet 2016 – Participation à la table ronde : “Sauvergade du Carimbó”. Secrétariat de culture de Soure – PA/Brésil.

    - 9 juillet 2016 – Communication au FEST Amizade (Festival folklorique de l’Amitié) – Parauapebas – PA/ Brésil. Titre : « TRANSCULTURALIDADE : um caminho para uma visão holística das manifestações artísticas-culturais ».

    - 4 mai 2016 - Communication à la journée d’étude LABEX ARTS H2H – « La construction d’un savoir interdisciplinaire » - Université Paris 8. Titre : « Créer des résonances transculturelles. »

    - 11 avril 2016 – intervention au séminaire EDESTA dirigé par Katia Légeret, E. Bonnet : Transculturalité du geste : « Le Carimbó, la découverte d’une pratique traditionnelle dans son rapport à la réinvention ».

    - 22 Mars 2016 – communication Journée d’étude LABEX ARTS H2H – « L’Entrée dans l’espace muséal : créer les conditions sensibles d’approche de l’œuvre et y inviter le public ». Titre : « Individu et cosmogonie : les pratiques du conteur amazonien. Un regard synesthésique du patrimoine et des résonnances transculturelles. »

    - 28 Octobre 2015 – communication journée d’étude doctorale Poïétique I « Le bouleversement créateur : Témoin d’histoires II ». Titre : « Le témoin qui bouleverse. Notes sur un mouvement artistique au Pará. »

    Août 2015 - Participation à une table ronde au "I Encontro Regional das Artes" sur l’Art hybride, UFPA, Belém / Brésil

     

    PUBLICATIONS

    - DEBOUTTEVILLE, Monique Sobral, co-écrit avec Prof. Dr. Silvio de Lima Figueiredo. « Le témoin qui bouleverse : notes sur les mouvements artistiques du Círio de Nazaré », co-écrit avec le Prof. Dr. Silvio de Lima Figueiredo. A paraître dans la revue Degrés : Quarante-cinquième année, n°171-172, automne - hiver 2017 L’INTERDISCIPLINARITÉ ENTRE RECHERCHE ET CRÉATION. 

    - DEBOUTTEVILLE, Monique Sobral, co-écrit avec Muriel Roland. « Les politiques culturelles théâtrales en France : déchirement entre savoir-faire (processus) et produit ». Paru dans le livre Amazônia, Cultura e Cena Política no Brasil. 2016. Editions NAEA – UFPA. 

    - DEBOUTTEVILLE, Monique Sobral. L’éveil des sens : chemins vers un partage sensible. MOARA – Revista Eletrônica do Programa de Pós-Graduação em Letras ISSN : 0104-0944, [S.l.], n. 45, p. 161-173, set. 2016. ISSN 0104-0944. 

     

     

    ACTIVITES D’ORGANISATION

    - Membre actif du comité d’organisation des évènements des équipes :

    - Université Paris 8 : EA 1573 – Scènes du monde, création, savoirs critiques

    - Université Fédérale du Para / Brésil : NAEA – Institut de Hautes Etudes Amazoniennes 

     

     

    ACTIVITES ARTISTIQUES

    a. Audiovisuel

    Co-réalisatrice du documentaire « Sourds et aveugles de Marajó : un défis de l’inclusion » – Soure/Île de Marajó – Brésil (2009)

    Comédienne et co-réalisatrice du court-métrage « Reviens danser » – France (2007)

    Réalisatrice du documentaire « Le Peuple raconte ; Légendes Marajoaras » – Soure/Île de Marajó – Brésil (2006)

    b. Théâtre

    Cie Ibrida – Paris (2015 – jusqu’à présent) – comédienne dans « La découverte du monde » textes de Clarice Lispector, mise en scène de Jean Beppe.

    Groupe de Théâtre 4 POINTES – Rio de Janeiro (2010 / jusqu’à présent) – membre fondateur/comédienne/metteur en scène. (Diverses créations au sein de ce groupe dont : “O Mambembe” texte d’Arthur Azevedo et mise en scène d’Almir Telles –Théâtre du Gymnase SESC – Rio de Janeiro (2010) - Comédienne ; “Diários do paraíso”, texte et mise-en-scène de Caio de Andrade, Théâtre Leblon – Rio de Janeiro (2011) – Idéalisatrice et commédienne.

     

     

     

    ENSEIGNEMENT

    - 2017-2018 – Université Paris VIII (IUT de Tremblay en France) – Cours d’expression et communication dispensés dans le département GIM.

    - 2016-2017 – Université Paris VIII – cours théoriques et pratiques dispensés aux Licence 1 et 2 (mission d’enseignement) 

    - 2014-2015 – Université Paris VIII – cours théoriques et pratiques dispensés aux Licence 1 et 2 (mission d’enseignement) 

     

    Intitulés des cours (théâtre) :

    - « Théâtre et cinéma. La pratique de l’adaptation » - théorique / mutualisé L1

    - « Conte et geste poétique 2 : Contes d’Amazonie » - pratique / théâtre L2 

     

     

     

       

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page