Vous êtes ici : Accueil > Agnès HENRY
  • Agnès HENRY

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Agnès Henry

    agneshenry@extrapole.eu

     

     

    Thèse en préparation

     

    Les perspectives contemporaines de la pratique artistique en relation à la pratique culturelle envisagées sous le paradigme des droits culturels, sous la direction de Martial Poirson.

     

     

     

     

     

     

     

    Un parcours à la croisée de plusieurs métiers dans le domaine des arts vivants lui permet de traverser les enjeux de la création artistique, le champ ouvert des pratiques, les contours et les modalités de leur accompagnement.

    En 2007, elle créée un outil de production artistique et culturelle, et développe des compagnonnages et des expérimentations artistiques, des projets de coopération interculturelle à l’échelle internationale.

    Fort de cet ancrage dans le spectacle vivant, c’est l’observation et la restitution des pratiques par le biais de la recherche-action qui fixe désormais la ligne du projet.

    En lien aux problématiques de la fabrique de l’art et son articulation avec la société, une ligne continue alliant expérimentation-transmission-recherche nourrit une pensée en même temps qu’une pratique.

    ----------------

    En 2016, dans la foulée d’un parcours SPEAP , elle engage une recherche sur les processus artistiques et culturels considérés comme « patrimoine immatériel » de l’humanité. Elle aborde cette recherche à travers les disciplines de l’anthropologie et de la sociologie  des arts dans une approche ethnographique en prenant en compte le droit et la philosophie politique. 

    L’exercice de la thèse de création lui offre plusieurs champs d’investigation et d’analyse. Il ouvre en premier lieu une perspective scientifique et théorique de problèmes connectant les arts et la culture, les modes d’organisations sociales et culturelles reliés à l’exercice démocratique, et l’encadrement juridique de notions relatives au patrimoine matériel et immatériel de l’humanité, portées et relayées notamment par les Nations Unis et l’Unesco.

    Cette recherche lui permet encore, à travers une observation ethnographique et un dispositif d’enquête de mettre en perspective des terrains professionnels, d’en approcher de nouveaux et de faire ses armes d’enquêtrice-chercheuse.

    Il lui donne enfin la possibilité d’imaginer plusieurs formes de restitutions, d’ouvrir vers une utilisation de l’art comme un outil à part entière de fabrication des supports de documentation, et de médiation pour l’enquête scientifique.

     

     

    CV .pdf en français 

     

     

     

     

     

     

    CV .pdf en anglais

     

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page