Vous êtes ici : Accueil > Eléonore MARTIN
  • Eléonore MARTIN

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • <img96|left>

    Eléonore MARTIN

    e-mail : [eleonoremartin.eberhardt@gmail.com->mailto:eleonoremartin.eberhardt@gmail.com] 

     
    Actuellement Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université de La Rochelle, département Langues Etrangères Appliquées- pôle Asie-Pacifique, elle y enseigne la langue et civilisation chinoise. Elle poursuit en parallèle sa dernière année de doctorat en ethnoscénologie, dont l’intitulé est « La dynamique de création contemporaine du Yuju (communément traduit par Opéra du Henan) à Taiwan : de la sauvegarde du patrimoine à l’expérimentation » en Esthétiques, Sciences et Technologies des Arts sous la direction du professeur Emérite Jean-Marie Pradier à l’Université Vincennes- Saint-Denis/Paris VIII. Elle a suivi une double formation universitaire en études sinologiques à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales et en études théâtrales dans les Universités Sorbonne Nouvelle /Paris III (licence) et Vincennes- Saint-Denis/Paris VIII (master). En dehors d’un apprentissage théorique, elle s’est formée à la pratique de la forme spectaculaire. A Taiwan, elle a suivi une initiation à la gestuelle codifiée à l’Université nationale Sun Yatsen à Kaoshiung par la Compagnie Taiwan Yuju ainsi que des cours particuliers (octobre 2006- mai 2007). A Beijing, elle a fait un stage intensif d’approfondissement de Jingju (mieux connu sous le nom d’Opéra de Pékin) à Beijing Vocational Institute of local Opera and Arts (septembre 2010 - mai 2011). Dans ce conservatoire, elle s’est spécialisée auprès du professeur Cheng Rong dans les rôles féminins de « Jeunes filles en fleurs (Huadan) ». La particularité de son enseignement réside dans la transmission de la technique des Qiao, sorte d’échasses imitant les pieds bandés, généralement comparées aux pointes du Ballet classique - Technique devenue rare aujourd’hui. 
     
    THÈSE
    La dynamique de création contemporaine du Yuju (communément traduit par Opéra du Henan) à Taiwan : de la sauvegarde du patrimoine à l’expérimentation »
    Le Yuju 豫剧 (traduit de manière impropre par « opéra du Henan ») est une forme spectaculaire chantée, codifiée, chinoise dite « traditionnelle », en provenance d’une province du nord de la Chine, le Henan河南. Aussi sa présence dans le sud de Taiwan et son maintien depuis plus de cinquante ans dans l’île est surprenante. Le Yuju est arrivé à Taiwan en 1949 avec l’armée et le gouvernement nationaliste battant en retraite face aux communistes. Depuis le Yuju est toujours présent au répertoire d’une seule compagnie taïwanaise. Pour cette compagnie, la question de la sauvegarde et donc de la survie est fondamentale. Il lui faut continuer à transmettre « la tradition » (mais de quelle tradition parle-t-on ?) tout en innovant sans cesse pour attirer un nouveau public. Toutes formes spectaculaires codifiées dites « traditionnelles » y sont confrontées et ici, nous nous intéresserons à l’étude de cas de la Compagnie de Yuju de Taiwan台灣豫劇團. Cette compagnie a aussi la particularité d’avoir développé un courant de Yuju dont nous étudions les spécificités par rapport au Yuju du Henan. Au-delà de cette question esthétique, le cas du Yuju nous permet d’aborder la question identitaire chinoise et taïwanaise par les différentes politiques culturelles et artistiques depuis 1949 à Taiwan. 
    Directeur : Jean-Marie Pradier (PR Em, Univ. Paris8)
     
    PUBLICATIONS
    -Philippe-Meden P. et Martin E., (2014), « Sport, théâtre et Arts vivants » in Revista Brasileira de estudos da presença V.4,N°1 [http://www.seer.ufrgs.br/index.php/presenca/issue/current/showToc->http://www.seer.ufrgs.br/index.php/presenca/issue/current/showToc]
    -Martin E., (Décembre 2013), « Comment traduire Yanshen ? », in Notions esthétiques (Véronique Alexandre Journeau sous la dir.), L’ Harmattan.
    -Martin E., 2012, « Les échanges entre le théâtre français et l’opéra chinois中国戏曲和法国戏剧之间的交流 », in : Recherches sur les interactions entre le théâtre chinois et étranger, (numéro spécial), Collection théorique des Arts chinois, série 11, Presses de l’Université Fudan, Shanghai, 2012.
    - Martin E., (février 2012), « La rencontre inattendue entre une française et le Xiqu一个法国人奇妙的戏曲之遇 (Lit. Nous traduisons le titre) », in : la revue Boyi, Beijing Vocational Institute of local Opera and Arts.
    -Martin E., 2011, « L’apprentissage et la transmission du Yuju à Taiwan au cœur des stratégies de survie de la Compagnie Taiwan Yuju », publication en ligne sur le site de la MSHPN
    - Martin E., (2012), « La signification et l’esthétique des 跷qiao » ou chaussures imitant les pieds bandés sur la scène contemporaine当代舞台上跷的美学含义 (Lit. Nous traduisons le titre) », in : Actes du Colloque Réflexion sur la construction pratique et théorique du Jingju (ou Opéra de Pékin), mai 2011, Beijing.
    -Martin E., (à paraître), « La création contemporaine dans le Yuju à Taiwan : le cas de la troupe Henan bangzi : Taiwan Yuju », Actes du Colloque international Les Arts du spectacle en Asie : au-delà de la tradition, Quelle Modernité ? (Octobre 2012), Université de Franche-Comté, Besançon.
    -Martin E., (à paraître), « L’apprentissage du Jingju (ou opéra de Pékin) au Beijing Vocational Institute of Local Opera and Arts (北京戏曲艺术职业学院), », Colloque international  Arts du spectacle : leur enseignement à l’échelle internationale (Octobre 2012), Université de Franche-Comté, Besançon.
     
    TRADUCTIONS
    Zhou Yuanjiang, (Octobre- Décembre 2013). « Le destin de l’art du Xiqu aujourd’hui » (trad. Martin E.), in Théâtre/Public, N°210, numéro spécial Chine.
    -Liu Zhen et Jiang Ji, (Octobre- Décembre 2013). « Le Xiqu (l’opéra chinois) -Retour aux sources et exigences de la modernité » (trad. Martin E.), in Théâtre/Public, N°210, numéro spécial Chine.).
     
    COLLABORATIONS ET PARTICIPATIONS A PROJETS
    21-23 mai 2013 : participation à l’organisation du 7ème colloque d’ethnoscénologie sur le thème « Esthétiques, Corporéité des croyances et Identités » Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord ; Chargés de correspondance et des traductions préalables des communications, interprétariat.
    2011-2012 : Responsable scientifique, avec [Véronique Muscianisi->article 1209], du projet de création du Réseau international, interdisciplinaire et interinstitutionnel, des Doctorants et des Jeunes Chercheurs en Ethnoscénologie hébergé à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord.
    Le 26 octobre 2012 : Co-organisatrice d’une journée d’étude sur le thème « Sport, théâtre et Arts vivants » avec Pierre Philippe-Meden (ATER, Atelier SHERPAS, EA 4110, Université d’Artois) à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord.
    Le 13 septembre 2012 : Co-organisatrice d’une journée d’étude sur le thème « Etat des lieux des différentes problématiques en ethnoscénologie en France » avec [Véronique Muscianisi->article 1209] (doctorante université Paris VIII) à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord.
     
    COLLOQUES INTERNATIONAUX
    Participation dans les ateliers du World Knowledge Dialogue Conference 27-30/10/2013 « Corps en situation : Perspective interdisciplinaire sur l’interaction sociale », organisé par les Universités du Triangle Azur (UNIGE, UNIL, UNINE) et Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), de l’Institut Universitaire Kurt Bosch (IUKB), Villars sur Ollon (Suisse).
    - Pradier J- M et Martin E., Mai 2013 (mai 2013), « Spectacles vivants - La foire aux malentendus », 5ème Colloque international Réflexion sur Mei Lanfang et la transmissionde son art et du Jingju en général (Opéra de Pékin) organisé par l’Institut National du Xiqu à Beijing (Chine).
    - Martin E., octobre 2012, « La création contemporaine dans le Yuju à Taiwan : le cas de la troupe Henan bangzi : Taiwan Yuju », Colloque international Les Arts du spectacle en Asie : au-delà de la tradition, Quelle Modernité ? , Université de Franche-Comté, Besançon.
    - Martin E., octobre 2012, « L’apprentissage du Jingju (ou opéra de Pékin) au Beijing Vocational Institute of Local Opera and Arts (北京戏曲艺术职业学院), », Colloque international  Arts du spectacle : leur enseignement à l’échelle internationale, Université de Franche-Comté, Besançon.
    - Martin E., Mai 2011, « La signification et l’esthétique des 跷qiao » ou chaussures imitant les pieds bandés sur la scène contemporaine当代舞台上跷的美学含义 (lit. Nous traduisons le titre) », 4ème Colloque international Réflexion sur la construction pratique et théorique du Jingju (Opéra de Pékin) organisé par l’Institut National du Xiqu à Beijing (Chine).
    - Martin E., Février 2010, « La sauvegarde du Yuju à Taiwan », Colloque international à l’Université de Nîmes Patrimoine culturel et Désirs de territoires ? Vers quels développement ?, 4ème Rencontres en géographie culturelle, ethnologie et études culturelles en Languedoc-Roussillon.
     
    INVITATIONS A DES SEMINAIRES 
    - 22 février 2012 : « L’entrainement du performeur de Jingju (Opéra de Pékin) » séminaire d’anthropologie des pratiques corporelles (master1) de Pierre Philippe-Meden, Faculté des sports - Université d’Artois.
    - 2 avril 2010 : « L’enquête de terrain : le Yuju (Opéra du Henan) à Taiwan », séminaire d’anthropologie du théâtre (licence 1) de Raphaëlle Doyon, Université de Paris 3.
    - Décembre 2008, « Qu’est-ce que l’ethnoscénologie ? » ; « Présentation de l’anthropologie théâtrale d’Eugenio Barba », séminaire de Chiu Fangshuan au Taiwan junior College of performing arts.
     
     
    CONFERENCES
    - Martin E., Mars 2013, « Qu’est-ce que le théâtre/opéra chinois ? », Université de La Rochelle, Institut Confucius, La Rochelle.
    - Martin E., Novembre 2012, « La codification dans l’opéra chinois ou Xiqu », Université de Franche-Comté, Besançon.
     
    ACTIVITÉ ARTISTIQUE
    Formation au Jingju au Beijing Vocational Institute of local Opera and Arts (septembre 2010 - mai 2011).
     
    ENSEIGNEMENT
    - En cours : Demi-poste Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherches, 15 section langue chinoise, Licence 2 : Cours Magistral « Confucianisme, Taoïsme, Bouddhisme » (12H), Travaux Dirigé expression Orale (20h). Licence 2 : Cours Magistral (12h) et Travaux Dirigé « Chinois : Langue découverte » (20h), Master 1 : TD pratique de la langue Niveau débutant (16h). Membre de jury pour soutenance de rapports de stage (L3 et M1), soutenance du mémoire de M2.
    -Septembre 2012 – Juin 2013 : Demi-poste Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherches, 15 section langue chinoise,  Licence 2 : Cours Magistral « Confucianisme, Taoïsme, Bouddhisme » (12H), Travaux Dirigé expression Orale (40h) ; Licence 1 : Cours Magistral (12h) et Travaux Dirigé « Chinois : Langue découverte » (24h).
     
     
     
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page